Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au Fil du Fle
  • : Un blog au service du FLE - Français Langue Étrangère - destiné aux apprenants de la langue française qui pourront découvrir, s'informer et échanger, ainsi qu'aux enseignants de Fle qui pourront visiter et travailler ce blog avec leurs classes
  • Contact

Texte Libre

Au Fil du Fle cahier4

Recherche

12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 15:19

A l’occasion des Rencontres Internationales des Voitures Ecologiques (tenues à Alès les 7 et 8 juillet 2010), Terre.tv a rencontré Jean-Marc Sarret de la direction de la communication chez PSA Peugeot Citroën.

 

Lisez les questions. Regardez la vidéo puis répondez.

 

A.    Compréhension du document

1. Quels sont les trois axes d’action de PSA Citroën ? Complétez les tableaux suivants :

 

L’……………………… des moteurs thermiques classiques en proposant un petit moteur trois ……………………, fabriqué en ……………… et qui permettra aux véhicules urbains d’émettre entre …………  et …………  grammes de  CO2 au km.

 

L’……………………… sous deux formes :

- la micro-………………… qui coupe le moteur lors des phases d’arrêt du véhicule, permettant ainsi un gain de  ……………  % de CO2 en ville ;

 - le Full-………………… -diesel qui allie le bienfait de l’électrique en ville et l’avantage du diesel sur route et autoroute.

 

Le véhicule ……………………… avec bientôt sur le marché deux modèles, correspondant à deux profils d’usagers :  

Le Berlingo pour ……………………………

La Citroën Co pour …………………………                                         

 

2. Voici deux questions posées à Jean-Marc Sarret. Faites un résumé de ses réponses.

Les Lobbies pétroliers ont-ils freiné l’arrivée des voitures électriques sur le marché ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………

 N’y a-t-il pas une schizophrénie de la part des constructeurs à proposer des véhicules propres… et d’autres moins ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

B. Echanges d'opinion

3. Pensez-vous que le prix des voitures électriques est encore trop élevé ? A votre avis, les gouvernements soutiennent-ils suffisamment cette nouvelle technologie ? Imaginez-vous qu’un jour il sera possible de rouler en protégeant l’environnement ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………………………


Partager cet article

Repost 0
Published by Agnès Pétillat - dans Nouvelles technologies
commenter cet article

commentaires

Monika J. P. 15/12/2010 11:55



Le transport est devenu
aujourd’hui l'une des premières sources de pollution. Les véhicules, désormais massivement diffusés, sont la cause silencieuse de problèmes environnementaux de plus en plus importants. Les
problèmes posés par les transports
peuvent être distingués en deux menaces
 principales, l’une qui concerne la qualité de vie de l’homme, soit la pollution, et l’autre qui regarde le planète, c’est-à-dire les gaz à effet de serre. La pollution pose des questions de
santé, car les moteurs des voitures relâchent des substances gazeuses toxiques nuisibles à l’homme et qui empoisonnent l’air dans les villes. Les gaz, surtout le CO2, sont responsables
du réchauffement climatique du planète qui constitue un gros dangers pour le fonctionnement du système écologique de la Terre entière.


À la fin du dernier siècle, les
normes concernant les émission des véhicules se sont fortement durcies dans tous les pays occidentaux. Les constructeurs, entre lesquels PSA Peugeot
Citroën,


ont ainsi été incités à réduire les
émissions polluants de leur véhicules, grâce à l’introduction d’améliorations techniques aux moteurs à essence, et ont été stimulés à la recherche de nouvelles technologies pour les transports.
Néanmoins, pendant ce temps-là, le numéro de voitures par famille, la dimension et la complexité des voitures, les distances parcourues quotidiennement sont augmentés.


La pollution par les transports peut
être réduite en créant des véhicules propres, comme les nouveaux voitures dont on parle dans la vidéo. Ces véhicules utilisent différentes technologies qui s’approchent graduellement à la seuil
des émissions zéro, comme les voitures micro-hybrides ou hybrides et les voitures électriques qui nous présente Jean-Marc Sarret. Tous les véhicules
propres conçus jusqu’aujourd’hui s’approchent, mais ne franchissent pas la ligne d’arrivée des émissions zéro. À mon avis, les véhicules peuvent être propres, mais ils polluent ca même
parce que leurs fonctionnement se base nécessairement sur des carburants ou bien sur l’énergie électrique, qui sont issus d'une filière productive polluant. J’espère seulement que l’émission de
substances toxiques pendant leur production soit moindre que celle causée par la circulation de voitures à essence.


Aujourd’hui les véhicules propres ne
sont encore répandus, car leur commercialisation a été timide. Le procès a été lent peut être parce que le prix des recherches nécessaires était élevé, mais surtout à cause des prix inaccessibles
des véhicules produits. Dans la vidéo, Jean-Marc Sarret dit que les lobbies pétrolières n’ont pas joué un rôle dans le retarde de la
commercialisation des véhicule propres, mais je crois qu’il y a eu sûrement des actions pour en ralentir la production et la vente.


Les gouvernements des payses
industrialisés, selon moi, ont la responsabilité de s’engager encore trop peu dans le développement et dans la promotion des ressources vertes. Il devraient  créer des lois et appliquer une politique plus forte pour diffuser la vente et l’achat des voitures propres, si celles voitures ont vraiment des effets positifs
pour la sauvegarde de l’environnement.


Néanmoins, je crois qu’il s’agit d’une
question qui ne sera abordée que dans le futur. À mon avis, il est nécessaire maintenant un changement radical dans le style de chacun de nous et, pour
ce qui concerne les transports, il est souhaitable une vraie réorganisation à niveau locale des moyens publiques.


 



azzurra grandinetti 11/12/2010 20:44



la vidéo est très intéressante car elle montre comment est possible combiner la technologie et la durabilité du  environnement. . Je pense aussi que le marché en vigueur à envisager serait de consommateurs qui vivent dans la ville, puis en utilisant la voiture de se déplacer sans dépasser la
vitesse de 50 miles par heure. Meme si je crois que la joint-venture entre Citroën et Peugeot est une bonne initiative que de nombreux constructeurs automobiles
devraient tenir compte dans leurs projets à long terme, malheureusement, cette nouvelle technologie a des applications limitées parce que les entreprises ont besoin de couts élevés de
production élevés et les consommateurs du coût élevé de l'achat. Il serait aussi compliqué et coûteux d'entretien de ces voitures neuves en raison de la spécialisation des travailleurs. J'espère
cependant qu'il y aura une évolution dans ce domaine et que les gouvernements cherchent à encourager l'achat de moteurs hybrides par des incitations économiques, en évitant de considérer les
lobbies pètroliers.



Maria Chiara Properzi 05/12/2010 10:51



Le véhicule propre


L’aspect climatique dans le discours politique et économique a commencé à être important. En effet à cause des différents types des problèmes qui concernent l’environnement on a
commencé à projeter et à produire des véhicules hybrides, qui économisent l’émission de CO2, jusqu’à la production des voitures électriques qui sont tout à fait écologiques dans les termes des émissions.


Le problème le plus important, c’est que même si la situation de l’environnement est difficile, la commercialisation de ces types des voitures n’a encore commencé. La faute la plus
grande est celle des lobbies pétrolières qui ont fait retarder la vente des ces véhicule.


Una partie de faute, selon moi, c’est aussi des pays qui n’ont pas fait des loys ou des incitations pour la vente et l’achat des ces voitures.


Même si on a souligné les aspects les plus négatives, aujourd’hui les choses ont commencé à changer. En effet on a pu voir que beaucoup des labels des voitures on à commencer à faire de
la recherche sur ces nouveaux types des véhicule, mais le prix des voitures électriques est encore trop élevé pour penser des voir dans la rue des véhicules électriques.


Un jour sera possible des rouler dans voitures électrique mais je pense que sera dans un demain plutôt qu’aujourd’hui.


 



Maria Chiara Properzi 05/12/2010 10:48



Le véhicule propre


L’aspect climatique dans le discours politique et économique a commencé à être important. En effet à cause des différents types des problèmes qui concernent l’environnement on a commencé à
projeter et à produire des véhicules hybrides, qui économisent l’émission de CO2, jusqu’à la production des voitures électriques qui sont tout à fait écologiques dans les termes des émissions.


Le problème le plus important, c’est que même si la situation de l’environnement est difficile, la commercialisation de ces types des voitures n’a encore commencé. La faute la plus
grande est celle des lobbies pétrolières qui ont fait retarder la vente des ces véhicule.


Una partie de faute, selon moi, c’est aussi des pays qui n’ont pas fait des loys ou des incitations pour la vente et l’achat des ces voitures.


Même si on a souligné les aspects les plus négatives, aujourd’hui les choses ont commencé à changer. En effet on a pu voir que beaucoup des labels des voitures on à commencer à faire de
la recherche sur ces nouveaux types des véhicule, mais le prix des voitures électriques est encore trop élevé pour penser des voir dans la rue des véhicules électriques.


Un jour sera possible des rouler dans voitures électrique mais je pense que sera dans un demain plutôt qu’aujourd’hui.



Chiara Corsetti 30/11/2010 20:40



A' cause des empertments speculatives du prix de l'huile,le problème energetique est en train de devenir de plus en
plus grave. Donc, tous les experts prevoyons un besoin croissant d'energie sans lequel le deux ters de
l'humanité ne pourrons plus se déveloper. Par conséquent,l'introduction sur le marchè de nouvelles
technologies,comme le moteur hybrid,représente un passage important afin de protéger l'environment. Toutefois
les véhicules hybrides,bien qu'ils permettent un considérable épargne de carburant,ont encore un prix haute. En admettant les efforts des entreprises,la route est encore longue et seulement  le gouvernment pourrait
entervenir,grace à subventions,décharges fiscals ou taxes sur la pollution.Dans cette direction s'insére le protocole de Kyoto,un traité
international  qui réglemente les émissions des entreprises.