Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au Fil du Fle
  • : Un blog au service du FLE - Français Langue Étrangère - destiné aux apprenants de la langue française qui pourront découvrir, s'informer et échanger, ainsi qu'aux enseignants de Fle qui pourront visiter et travailler ce blog avec leurs classes
  • Contact

Texte Libre

Au Fil du Fle cahier4

Recherche

21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 15:46

 

L’équipe de Terre.tv a rencontré à l'occasion de l'université d'été de la communication pour le développement durable 2010,  Pierre Haski, président du site d'information et de débat Rue 89. Ce dernier va répondre à la question : Le web peut-il correctement nous informer ?

 

 

Lisez les questions. Regardez la vidéo puis répondez.


A. Compréhension du document 

Les médias d’information et le web 

 1. En matière d’information, quelles sont les trois principales compétences du web selon Pierre Haski ?

…………………………      …………………………    …………………………

 2. Quel avantage du web n’ont pas les autres médias d’information ? Expliquez en utilisant les mots-clés suivants :

Discrédités        Renouer           Actif

 

Le rôle de Google

 3. Qu’apporte Google aux médias ?    Le  …………………………       

 4. Quel phénomène négatif entraîne-t-il ?  Expliquez la métaphore utilisée par Pierre Haski à ce sujet.

 …………………………………………………………………………………………………

 5. Pour ne pas tomber dans le piège, le journaliste conseille de travailler tout en équilibrant deux données, lesquelles ?   

 Le …………… de la …………………………     et    la  d…………………………  h…………………………

 

Rue 89

 6. Comment travaille l'équipe de journalistes de Rue 89 ? Complétez le tableau suivant :

 

Un service qu’ils ne proposent pas (+ expliquez pourquoi)

 

-       ……………………………………………………………………………………

Trois services qu’ils proposent :

 

-       …………………………………………………………………………………… 

 

-       …………………………………………………………………………………… 

 

-       …………………………………………………………………………………  

7. En faisant ces choix, Rue 89 s’expose à deux types de conséquences. Complétez le tableau suivant :


Conséquence négative 

 

-       …………………………………………………………………………………… 

Conséquence  positive 

 

-       …………………………………………………………………………………  

B. Echanges d’opinion

Comment avez-vous l’habitude de vous informer sur l’actualité ? Quelles sont les rubriques qui vous intéressent le plus ? Ressentez-vous ce manque de confiance envers la presse écrite ou télévisée évoqué par Pierre Haski ? Expliquez pourquoi.

……………………………………………………………………………………………



Partager cet article

Repost 0
Published by Agnès Pétillat - dans Information
commenter cet article

commentaires

Livia Zampolini 05/12/2010 19:35



Deux ou trois fois par semaine j’ai l’habitude d’acheter le journal. En plus, tous les jours, je regarde le
journal  télévisé. Je sais qu’il n’est pas aussi exhaustif ou complet comme les journaux papiers mais c’est mieux que rien. Plusieurs fois par
mois, j’achète aussi beaucoup de magazines et de journaux en langue française ou anglaise afin d’améliorer mes connaissances linguistiques et d’approfondir les nouvelles de politique
internationale, analysées dans de différents points de vue. C’est vrai que très souvent je fais des recherches sur l’internet, surtout parce que c’est extrêmement facile et rapide. Je suis
convaincue que l’internet est une source d’information très importante et utile, spécialement pour les étudiantes. Je me rappelle que, en attendant le lycée et en faisant mes devoirs, j’ai
souvent recouru à l’internet pour chercher des infos utiles. Bien sûr je sais que l’internet a tant d’aspects positifs que d’autres négatifs. En effet, étant donné que tout le monde peut ajouter
des infos, il y a une possibilité très élevée de tomber dans des infos fausses ou pas totalement vérifiées. De l’autre côté, il y a beaucoup d’aspects positifs : la rapidité de consultation
par rapport à la presse écrite, la possibilité de confronter nos opinions, nos idées et d’interagir.


J’aime bien lire les rubriques qui regardent la culture, la littérature, le théâtre, le cinéma et la politique internationale. Je suis intéressé aussi par la politique intérieure car je veux être le plus possible informée de tout ce qui se passe dans mon pays.


Je suis d’accord avec Pierre Haski qui dit que la majorité des gens n’a pas plus
confiance envers la télé ou la presse écrite. Selon moi c’est parce que très souvent ils ne disent pas toute la vérité et ils donnent des infos pas trop objectives.



Giulia Bolognini 05/12/2010 17:49



Ha


Le moyen d'information que j'utilise le plus c'est le journal. Il s'agît d'abord d'une question liée aux sens: ce que l'on éprouve en feuilletant les pages d'un
journal, en respirant le parfum du papier imprimé, reste seulement un loin souvenir dans le monde virtuel.


Il faut ajouter que contrairement à ce que l'affirme Pierre ski, l'objectivité du web est toujours à éprouver. Les sources de l'information sont souvent
inconnues, on préfére une large choix à une bonne qualité et, de plus, tout le monde devient journalist; en effet on pourrait parler d'un journalisme "self-service".


Cependant il est vrai qu'aujourd'hui la manque de confiance envers les medias est un sentiment commun. Les fois qu'on se trouve face à des informations censurées ou
tout simplement revisionnées ne s'arrivent plus à compter.


La solution que j'ai trouvé pour avoir une information plus correcte est, pour ainsi dire, un "surplus d'info": il faut s'informer de toute manière, en lisant
journaux des differents points de vue, en regardant des programmes télevisés qui ne soient partials et de même bénéficier des donnés d'internet. Comme on dit souvent il faut entendre deux sons de
cloches avant de juger!



Agnès Pétillat 06/12/2010 10:00



Le moyen d'information que j'utilise le plus c'est le journal. Il s'agît d'abord d'une question liée aux sens: ce que l'on éprouve en feuilletant les pages d'un
journal, en respirant le parfum du papier imprimé, reste seulement un loin souvenir dans le monde virtuel.


Il faut ajouter que contrairement à ce que l'affirme Pierre ski, l'objectivité du web est toujours à éprouver. Les sources de l'information sont souvent
inconnues, on préfére une large choix à une bonne qualité et, de plus, tout le monde devient journalist; en effet on pourrait parler d'un journalisme "self-service".


Cependant il est vrai qu'aujourd'hui la manque de confiance envers les medias est un sentiment commun. Les fois qu'on se trouve face à des informations censurées ou
tout simplement revisionnées ne s'arrivent plus à compter.


La solution que j'ai trouvé pour avoir une information plus correcte est, pour ainsi dire, un "surplus d'info": il faut s'informer de toute manière, en lisant
journaux des differents points de vue, en regardant des programmes télevisés qui ne soient partials et de même bénéficier des donnés d'internet. Comme on dit souvent il faut entendre deux sons de
cloches avant de juger!



Gianmarco Bramato 01/12/2010 20:01



J'ai l'habitude de m'informer sur l'actualité en utilisant surtout le web et la télévision, parce qu'ils sont des moyens d'information plus rapide que la presse écrite. On vit dans l'époque
de la vitesse, donc on ne peut pas utiliser beaucoup de temps pour s'informer, à condition que les informations ne soient pas indispensables pour le propre travail. En revanche, je
crois que la presse écrite conserve sa importance grace à son role de approfondissement, d'enquete et de stimulation culturel.


Les rubriques qui m'intéressent le plus sont quelles politiques et sportives.


Je pense que, aujourd'hui, il y a, comme a dit Pierre Haski, un manque de confiance envers les moyens d'information traditionnels (TV et journal) parce que les gens croient que ces moyens
sont pilotés ou trés influencés par les partis politiques. De plus, pour leur nature, ils ne laissent pas espace à une réplique directe.



Ester Bonadonna 01/12/2010 17:34






D’habitude, je lis des informations de l’actualité sur l’internet, souvent sur le site d’un important journal
italien (la Repubblica) ou sur celui de l’Ansa.  Ce deuxième-ci présent l’avantage d’être une agence de presse, donc il reporte toutes les
informations sans préferences politiques et (on éspère) sans omissions ou changements.


Je prefère les rubriques liées à la politique ou à la chronique, tandis que j’ai des problèmes avec les
nouvelles économiques parce que je peine à les comprendre s’ils sont trop techniques et donc je m’ennuye.


En ce qui concerne la pensée de Pierre Haski, je suis d’accord avec sa perte de confiance envers la
télévision comme moyen d’information, parce que le journals télévisés sont souvent  factieux et ils faussent les nouvelles. En plus, je pense que
regarder des journals télévisés est la façon la plus passive pour s’informer: en effet, on doit se conformer au temps fixés par les journalists, qui parlent souvent rapidement, et on n’a pas le
temps d’ intérioriser l’information ou d’y réfléchir qu’on est déjà passé à celle suivante.


La partialité est un problème qui afflige la presse écrite aussi, mais au moins on peut décider quel journal
acheter, les articles qu’on veut lire et quand les lire, les temps à dédier à chacun et, sourtout, si on ne comprend pas quelque chose, on peut la relire toutes les fois qu’on voeut.



Alessandro Barra 23/11/2010 17:11



J'ai été impressionné par la video qui concerne l'information parce qu'il m'a donné la possibilité de réfléchir sur des aspects très actuels.


Ce qui Pierre Askin affirme dans la video est visible dans le quotidien. Il dit que la réel force de internet est la partecipation des gens, mais il dit aussi que cette partecipation provoque
l'effect de nous donner une information "fast food".


Ce tipe d'information implique vitesse et superficialité, facteurs qui sont contraires à la vraie methode journalistique,qui comme nous savons, se caractérise sur un préparation de base formée
sur un étude professionelle du point en question.


L'information tecnologique donne l'occasion à tout le monde d'exprimer  librement leurs opinions sur un fait donnè; par contre elle ne donne pas la sécurité sur la source d'origine qui
pourrait produire des connaissances erronées aux lecteurs qui ont moin d'experience.


A' mon avis ce phénomène devrait etre plus controlé par une autorité informatique, créée spécifiquement pour éviter que les informations clairement faux puissent circuler entre les lecteurs et
produire problèmes pas seulement aux lecteurs mais aussi aux sites informatiques, qui seraient endommagé et ils seraient considerè par consequence, peu fiables.



Agnès Pétillat 23/11/2010 22:34






J'ai été impressionné par la video qui concerne l'information parce qu'il m'a donné la
possibilité de réfléchir sur des aspects très actuels.


Ce qui Pierre Askin affirme dans la video est visible dans le quotidien. Il dit que la
réel force de internet est la partecipation
des gens, mais il dit aussi que cette partecipation provoque l'effect de nous donner une
information "fast food".


Ce tipe d'information implique vitesse et superficialité, facteurs qui sont contraires à la vraie methode journalistique,qui comme nous savons, se caractérise sur un préparation de base
formée sur un étude professionelle du point en question.


L'information tecnologique donne l'occasion à tout le monde d'exprimer  librement leurs opinions sur un fait donnè; par contre elle ne donne pas la sécurité sur la source d'origine qui pourrait produire des connaissances erronées aux lecteurs qui ont moin d'experience.


A' mon avis ce phénomène devrait etre plus controlé par une autorité informatique, créée spécifiquement pour éviter que les informations
clairement faux puissent circuler entre les lecteurs et produire problèmes pas seulement aux
lecteurs mais aussi aux sites informatiques, qui seraient endommagé et ils seraient considerè
par consequence, peu fiables.